Charel Grethen : «L’athlétisme luxembourgeois avance à grands pas»

Tombeur de son propre record national, le week-end dernier à Metz, Charel Grethen est chaud bouillant en ce début saison. Comme tous les athlètes luxembourgeois, qui empilent les records et enflamment les pistes, promettant une année radieuse.

Pour votre première sortie sur 1500m, le week-end dernier à Metz, vous battez votre record national (3’38”30 contre 3’38”65 précédemment). L’année ne pouvait pas mieux démarrer ?

Oui c’est ça, je savais que j’étais en bonne forme et cela s’est confirmé. J’espère faire encore mieux sur les prochaines courses.

Comment se passe votre préparation en ce moment ? Où en êtes-vous ?

Je m’entraîne au Luxembourg. J’ai surtout travaillé l’endurance ces dernières semaines parce que mon but est d’être au top aux championnats du monde en salle dans un mois. Et je prends les courses jusqu’à cette échéance comme une préparation.

Vous n’avez pas été perturbé dans votre préparation par les incertitudes liées au Covid, et notamment l’annulation du CMCM ?

Bien sûr cette annulation, c’est dommage… J’ai quand même réussi à faire un 3000m au meeting Régional 3 et à ne pas trop changer le programme de mes entraînements. Mon stage en Afrique du Sud a longtemps été incetain, mais j’ai finalement pu y participer. Je ne me plains pas.

Vous courez à Liévin demain et à Birmingham samedi. Que représentent ces deux événements pour vous en ce début de saison ?

Il s’agit de meetings gold, avec le niveau le plus élevé possible, avec les meilleurs du monde. Demain à Liévin, la course sera très chaude et va démarrer très vite. C’est super de pouvoir être présent sur ces courses.

Quel est le prochain gros objectif ?

C’est clairement les championnats du monde en salle à Belgrade dans un mois. Après, il y aura les championnats du monde en extérieur en juillet et les championnats d’Europe mi-août.

Les athlètes luxembourgeois font un début de saison canon, en empilant les records. Comment analysez-vous ces résultats ?

C’est vraiment sensationnel que tout le monde explose ses records ! L’athlétisme luxembourgeois avance à grands pas, ça nous motive tous, il y a une émulation. En demi-fond, de grands espoirs arrivent derrière moi, ça me force à ne pas me reposer sur mes lauriers et à m’entraîner toujours plus dur. Tout le monde s’entraîne dur et on voit les résultats.

Latest news
Related news