Des cadres dans quel état de forme ?

Le rassemblent en vue des trois prochaines rencontres internationales devrait sauf surprise voir toute la sélection débarquer au complet. Mais chaque joueur ne sera pas dans le même état de forme et de préparation. À commencer par la plupart des cadres habituels.

La première trêve internationale est souvent l’occasion de faire le point sur la situation des uns et des autres protagonistes de la sélection de la FLF. Certains ont connu un été agité, d’autres plus tranquille… Quand d’aucuns comme Gerson Rodrigues, ont vu leur nom agiter la rubrique transfert jusqu’aux derniers jours du mercato. Et à l’heure où nous écrivons ces alignes, un départ de l’ailier du Dynamo Kiev vers la Salernitana, promue en Série A, semblait être en bonne voie. Gerson ne figurait en tout cas pas dans le groupe du club champion d’Ukraine lors de la réception de Desna le 22 aout dernier. Signe d’un départ imminent ?

Plusieurs des cadres de l’équipe nationale ont en tout cas changé d’air cet été. À commencer par son capitaine, Laurent Jans, passé du Standard au Sparta Rotterdam, où, comme en sélection, il sera le pendant côté droit de Mica Pinto. Lors des deux premières rencontres d’Eredivisie, c’est depuis le banc que l’ex-Messin a assisté à la déroute des siens face à Utrecht (4-0) en ouverture de la saison, où il est tout de même entré en jeu dans le dernier quart d’heure. Il a pu grappiller cinq minutes de temps de jeu supplémentaires en fin de match lors du nul du Sparta face à Heracles Almelo.

Un autre joueur majeur du onze de Luc Holtz a lui aussi troqué son maillot pour un autre ces dernières semaines. Danel Sinani, après un prêt d’un an à Waasland Beveren, a cette fois été envoyé du côté de la Championship et d’Huddersfield Town par le club dont il est toujours la propriété, Norwich City. Pour l’instant, l’ancien dudelangeois n’a pas eu l’occasion de s’ exprimer, avec une seule entrée en jeu, lors des dernières minutes de Sheffield – Huddersflied.

Trois nuances de Thill

Du côté de la fratrie Thill, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Le plus en vue cet été, c’est bien sûr Sebastien. Titulaire indiscutable du côté du Sheriff Tiraspol, l’ancien niederkornois est aux portes d’une première participation à la Champions League avec son club moldave. Après Gerson Rodrigues, il pourrait être deux joueurs luxembourgeois à connaître le bonheur d’une participation à la plus prestigieuse compétition de clubs en Europe cette saison. Puisque Chris Martins, qui a désormais retrouvé son état de forme après une longue absence, et son club des Young Boys sont eux aussi en bonne voie pour accéder à la C1. 

Pour Olivier et le Vorskla Poltava, l’aventure continentale s’est quant à elle arrêtée au deuxième tour de la Conference League face aux Finlandais de KuPS. Malgré deux buts du milieu de terrain à l’aller et au retour, il n’a pas pu empêcher l’élimination du club ukrainien au bout du suspense de la prolongation (2-2, 2-3). Comme Sébastien, c’est bien en jambes qu’il devrait débarquer à Lipperscheid.

Lars Gerson encore indisponible ?

L’interrogation demeure concernant Vincent Thill. Plus en odeur de sainteté du côté du Nacional madère, le plus jeune de la fratrie est à la recherche d’un nouveau point de chute. Opéré d’une pubalgie en juillet en Allemagne, il paraît bien compliqué pour Vincent Thill de pouvoir jouer l’intégralité d’un match prochainement, lui qu’on n’a pas revu sur un terrain depuis le mois d’avril et une défaite du Nacional. Tondela (2-1).

Du côté de la Bundesliga, Leandro Barreiro a lui commencé la saison comme il l’avait terminé, avec 90 minutes disputées contre Bochum et le RB Leipzig. Enfin, un autre habitué de la sélection a également changé d’air depuis quelques mois. Lars Gerson, après une courte expérience à Santander a rejoint le championnat norvégien, mais devrait faire défaut à l’équipe nationale en septembre en raison d’une opération chirurgicale en juin, le rendant indisponible a priori durant trois mois.

Dernières nouvelles