Novak Djokovic admet avoir enfreint les règles

Le numéro 1 mondial Novak Djokovic a admis qu’il y avait eu des erreurs sur ses formulaires d’immigration. Il admet aussi avoir rencontré un journaliste malgré une infection au Covid, alors que l’Australie envisage de l’expulser.

Djokovic a fait des aveux dans une publication Instagram pour clarifier la “désinformation continue” sur ses mouvements. Le numéro un du tennis masculin espère disputer l’Open d’Australie la semaine prochaine. Mais sa participation a été éclipsée à cause d’irrégularités sur son visa.

Djokovic, non-vacciné, a vu son visa révoqué le 6 janvier peu après son arrivée en Australie. Cependant, lundi, un juge a radicalement annulé la décision et ordonné la libération du joueur de détention.

Mais le gouvernement n’a pas exclu de nouvelles mesures – et il est toujours possible que le ministre de l’Immigration du pays annule son visa une deuxième fois quelques jours seulement avant le début du tournoi.

Alex Hawke pourrait annuler le visa sur la base d’infections antérieures au Covid ne comptant pas comme une exemption. Mais le visa de Djokovic pourrait également être annulé pour d’éventuelles violations sur son formulaire d’arrivée.

Erreurs répétées, justification bancale…

Sur Instagram, Djokovic a déclaré qu’il avait poursuivi l’interview, avec L’Equipe, car il “ne voulait pas abandonner le journaliste”.

“[Je me suis assuré] que je me distanciais socialement et que je portais un masque sauf lorsque ma photo était prise”, a-t-il déclaré.

L’Equipe a confirmé dans un article que la star du tennis portait un masque tout le temps.

Le journaliste, Franck Ramella, a déclaré qu’on lui avait dit de ne pas demander à Djokovic son statut vaccinal ou sa situation vis-à-vis du prochain Open d’Australie et “n’a donc pas demandé s’il avait envisagé de faire un test”.

Djokovic a également admis avoir fait une fausse déclaration sur son formulaire de voyage avant d’entrer en Australie et a déclaré que son équipe avait fourni des informations erronées aux autorités.

Il a déclaré que son agent avait fait une erreur en remplissant le formulaire qui couvrait ses récents voyages. Le formulaire indiquait qu’il n’avait pas voyagé au cours des 14 jours précédant son arrivée en Australie. Mais des rapports récents suggèrent que l’homme de 34 ans s’était rendu en Serbie puis en Espagne avant le voyage.

“Mon agent s’excuse sincèrement pour l’erreur administrative effectuée en cochant la mauvaise case”, a-t-il écrit. “C’était une erreur humaine et certainement pas délibérée.”

La star du tennis a nié avoir assisté à deux événements – le dévoilement d’un timbre et une remise des prix à laquelle ont assisté des enfants. Deux events publics… alors qu’il était infecté par le Covid.

Une population locale agacée

L’athlète a écrit sur Instagram qu’il avait passé un test PCR le 16 décembre après avoir assisté à un match de basket-ball deux jours auparavant, où un certain nombre de personnes ont ensuite été testées positives. Djokovic a déclaré qu’il avait effectué un test rapide d’antigène avant d’assister aux deux événements et n’a été informé que son PCR était positif qu’après avoir assisté à la cérémonie de remise des prix le 17 décembre.

La Force frontalière australienne, responsable de l’immigration du pays, a déclaré mardi qu’elle réfléchissait toujours à une annulation de visa.

Ainsi, dans cette saga Djokovic, l’histoire devient moins claire au fil des révélations. Alors que les Australiens ont dû faire face à certaines des règles Covid19 les plus strictes au monde, l’affaire d’un athlète de renommée mondiale qui a déclaré publiquement qu’il était contre la vaccination et a maintenant révélé qu’il avait enfreint les règles d’isolement alors qu’il était infecté ne passe absolument pas au sein de la population locale, qui dénonce une justice à deux vitesses, en fonction de la célébrité de la personne en face.

L’Open d’Australie commence dans quelques jours et il n’y a toujours aucune garantie qu’il pourra défendre son titre.

Si Djokovic remportait l’Open d’Australie, il deviendrait le joueur de tennis masculin le plus titré de l’histoire.

Latest news
Related news