Felix Werdel : « On a vu que mettre du cœur et se battre, ça peut nous réussir »

À seulement 21 ans, Felix Werdel a déjà une expérience intéressante dans son sport. Entre la sélection nationale et la coupe d’Europe, il se livre pour Mental! sur la saison de son club, le Handball Esch, et sur son avenir.

Comment est-ce que tu juges la saison actuelle du Handball Esch ?

Jusqu’à maintenant, je trouve que tout va bien. Si on gagne les deux prochains matchs face à Kaerjeng et Dudelange, ce sera une première partie de saison presque parfaite, puisqu’on a perdu un seul match face à Dudelange. Pour moi, c’est une superbe première phase qu’on aura passée.

En championnat, l’objectif, c’est un nouveau titre de champion ?

Oui, je pense que remporter le championnat ou la coupe, c’est l’objectif de tous les clubs. Cette saison, ce n’est pas si facile que ça pour nous. On a un nouvel entraîneur, l’effectif est presque le même et les équipes contre qui on joue ne nous font pas de cadeaux. En plus de ça, on est encore en lice en European Cup et l’objectif c’est de passer encore un tour.

En Coupe d’Europe, vous avez réussi à vous qualifier face aux Norvégiens il y a quelques jours. Est-ce qu’on peut dire que c’est déjà une campagne européenne réussie ?

On voulait tout faire pour passer ce dernier tour face aux Norvégiens et ça a été un véritable exploit parce que si on compare le Luxembourg et la Norvège au handball, c’est un autre niveau. On a vu que mettre du coeur et se battre, ça peut nous réussir.

Est-ce que vous avez un objectif particulier dans cette campagne ou vous prenez les matchs les uns après les autres ?

En coupe d’Europe, on prend les matchs les uns après les autres parce qu’on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre. Contre les norvégiens, on avait des joueurs peut-être plus expérimentés qu’eux, comme Martin Muller, notre gardien, alors qu’eux avaient des joueurs plus jeunes. Ça nous a peut-être favorisé sur ce point.

D’un point de vue personnel, comment te sens-tu cette saison ?

Je me sens bien. Par rapport à la saison dernière, je suis meilleur en défense et le coach me donne énormément de confiance au poste de numéro 2. Je pense que j’ai vraiment évolué.

À 21 ans, tu es déjà en sélection nationale. Quel est ton objectif de carrière ? On imagine que tu te sens bien à Esch, mais est-ce que tu aimerais trouver une expérience à l’étranger à l’avenir ?

Oui, je me sens très bien à Esch, mais le rêve de tous les jeunes joueurs, c’est de jouer une fois à l’étranger, pour connaître cette expérience. J’ai 21 ans, j’ai encore beaucoup de temps devant moi, mais tenter une expérience à l’étranger fait partie de mon but.

Latest news
Related news