Finale : la dernière danse

Au bout d’une saison passionnante, avec son lot de surprises et de rebondissements, l’Amicale Steinsel reçoit le T71 Dudelange samedi soir, à 20h15, pour une dernière danse qui offrira le titre de champion au vainqueur, au terme d’une série mémorable.

Lorsqu’on se remémore l’ambiance tout au long de cette finale, que ce soit à Dudelange ou à Steinsel, est-ce qu’on a vraiment envie que ça s’arrête ? Pourtant, samedi soir, la LBBL livrera son verdict : l’Amicale reçoit le T71 sur son parquet pour le dernier match d’une série dont on se souviendra.

Samedi dernier, Steinsel menait 2-1 avant de se déplacer à Dudelange, et pouvait conclure, après un match 3 au cours duquel les joueurs d’Etienne Louvrier ont longtemps laissé les Dudelangeois devant, avant de les coiffer au dernier moment sur un shoot à trois points de Tom Konen. Mais cette fois-ci, les champions en titre ont haussé le ton, ont levé le pont-levis, dressé les barricades et ont globalement étouffé leurs adversaires. Et ils ont tenu jusqu’au bout ! « On avait plus d’avance à la mi-temps (17 points) sur ce match 4. Sur le 3e, l’Amicale a fait plusieurs round, jusqu’à nous passer devant. Ils en ont fait aussi sur ce quatrième match, revenant à 12 points à un moment, mais on est restés vraiment concentrés. On en avait parlé toute la semaine. On n’a pas paniqué », explique le coach de Dudelange, Tom Schumacher.

« Cela ne m’inquiète pas quand Dudelange est devant ! »

Surtout, ses joueurs ont mis d’entrée une intensité énorme, notamment en défense et corrigeant les erreurs des matchs précédents : « On a mis Jimmie Taylor sur Jarvis Williams et Kevin Moura sur Bobby Melcher, et cela a bien fonctionné. Puis on a arrêté de faire des fautes stupides, on est restés calmes. » Le ballon a également très bien circulé et des joueurs comme Joe Hoeser et Christopher Jack ont participé à la construction de cette victoire. Le succès d’un groupe qui a joué en équipe, à l’inverse de Steinsel ce soir-là : « On n’a pas du tout joué collectif ! Je me suis revu au premier match ! », déplore Etienne Louvrier. « C’est ce qu’on doit corriger. Le ballon doit circuler plus vite et davantage de joueurs doivent être impliqués dans le jeu. » Sur le fait que Dudelange a très souvent fait la course devant dans cette série, le coach de l’Amicale reste serein : « Cela ne m’inquiète pas quand Dudelange est devant ! Quand c’est nous, on a tendance à se relâcher… Bon, il ne faut pas qu’ils prennent 20 points d’avance non plus ! »

Au-delà des considérations stratégiques, c’est surtout dans les têtes que va se jouer cette ultime bataille. « C’est à celui qui la voudra le plus ! Et l’avantage du terrain n’y change absolument rien. Les choses peuvent basculer dans un sens ou dans l’autre. On aura une belle finale et, quoi qu’il arrive, un beau vainqueur », prédit Etienne Louvrier. Un respect et une admiration mutuels, que l’on retrouve chez le coach d’en face : « Le gagnant aura mérité son titre, que ce soit Steinsel ou nous. »

« On a joué dos au mur toute la saison »

Pour Tom Schumacher, ex-joueur du club, qui s’est installé sur le banc, ce sacre aurait forcément une saveur particulière, après une saison chaotique et mouvementée pour le T71 : « Quand on a repris l’équipe avec Jeff, on s’est dit qu’on ferait tout pour sauver et maintenir le club déjà. Alors si on m’avait dit qu’on serait là ! Même si je savais qu’on avait du talent et de l’expérience (c’est par exemple la troisième finale de Joe Kalmes). Mais on a joué dos au mur toute la saison, il y a eu beaucoup de changements, notamment du côté des Américains, plusieurs fois… Alors forcément, pour les joueurs surtout, ce serait quelque chose d’incroyable de soulever ce titre ! » A Steinsel, on en a tout autant envie : « On va faire encore de l’analyse vidéo précise pour corriger les détails, je vais parler à chaque joueur individuellement. Mais le jour J, il n’y aura pas grand-chose à ajouter : si tu n’es pas motivé là, il ne faut pas faire de basket ! », conclut Etienne Louvrier.

Personne ne doute que samedi soir, sur le parquet de Steinsel, la bataille sera acharnée entre ces deux beaux prétendants au sacre.

Finale, match 5 : samedi 21 mai, 20h15, à Steinsel.

Latest news
Related news