Pourquoi ils peuvent y croire

La sélection luxembourgeoise est actuellement aux Iles Féroé pour y disputer les qualifications du prochain Mondial de handball. Au menu : l’île hôte, la Lettonie et enfin l’Italie. Si la première place semblerait logiquement revenir aux Lettons ou aux Italiens, l’espoir peut régner chez Martin Muller et ses coéquipiers.

Ils ont déjà vaincu l’Italie et ont tenu tête aux deux autres

Difficile de donner une tendance des confrontations entre la Lettonie et le Luxembourg étant donné que le dernier match officiel entre les deux équipes s’est tenu… il y a bientôt 13 ans. À l’époque, la rencontre avait été plutôt équilibrée mais s’était soldée par une victoire lettonne.

Face aux Italiens, en 2017, les Luxembourgeois étaient éliminés au terme d’une double confrontation dans le cadre des qualifications pour l’Euro 2020. Pourtant, les Roud Léiwen la qualification s’était joué pour un seul petit point après avoir vaincu la Squadra Azzurra au match aller (24-23).

Enfin, face aux Iles Féroé, les coéquipiers de Daniel Scheid se sont inclinés de deux points il y a deux ans. Si la tendance n’est forcément pas à l’avantage des Luxembourgeois en terme de résultat, le moins qu’on puisse dire est qu’à chaque fois, l’issue se tient à un fil.

Le staff s’est renforcé

C’était une demande de longue date du sélectionneur Nikola Malesevic : renforcer son staff avec un adjoint. C’est désormais chose faite puisqu’Alexandre Scheubel, ex-entraineur de Berchem, le rejoint pour l’épauler. Une bonne chose, d’autant plus que les deux hommes se connaissent bien étant donné qu’ils se sont côtoyés à Épinal, en France. Malesevic était alors adjoint de Scheubel. Un renfort de l’ombre qui peut néanmoins servir grandement à améliorer l’équipe dans tous ses aspects.

Lire aussi > Martin Muller : « On va y aller à fond »

Des absences de marque qui peuvent être préjudiciables

L’absence de trois éléments clés au sein de l’effectif de Nikola Malesevic pourrait naturellement paraitre préjudiciable. En effet, Léi Biel, Ben Weyer et Julien Kohn ont tous les trois été testés positifs au Covid-19 avant le départ pour le Danemark puis les Iles Féroé, ce mardi. Ils ont de ce fait été forcés de rester isolés au Luxembourg, en attendant de savoir s’ils pourront faire leur retour dans le groupe la semaine prochaine en vue de la double confrontation face à la Belgique en barrages de l’Euro.

Latest news
Related news