Karl Nehammer s’est entretenu avec Poutine

Le chancelier autrichien est devenu le premier dirigeant européen à rencontrer le président russe depuis le début du conflit en Ukraine.

Le chancelier autrichien Karl Nehammer a eu des entretiens “très directs, ouverts et durs” avec le président russe Vladimir Poutine près de Moscou ce lundi. Il s’agissait de la première rencontre de ce dernier avec un dirigeant de l’Union européenne depuis le début de l’invasion de l’Ukraine il y a plus de six semaines.

L’Autriche, qui obtient 80 % de son gaz naturel de la Russie, entretient généralement des liens plus étroits avec Moscou que la majeure partie de l’Union européenne, mais cela n’a pas été le cas récemment.

M. Nehammer a exprimé sa solidarité avec l’Ukraine et dénoncé les crimes de guerre commis par la Russie, tandis que son gouvernement s’est joint à d’autres pays de l’UE pour expulser des diplomates russes, même s’ils ne représentent qu’une fraction de l’importante présence diplomatique russe sur place.

“Il ne s’agit pas d’une visite amicale”, a déclaré M. Nehammer dans un communiqué publié par son bureau peu après la rencontre à la résidence officielle de Poutine à Novo-Ogaryovo, dans les environs de Moscou. Un porte-parole de M. Nehammer a déclaré que la rencontre avait duré 75 minutes, ce qui est relativement court selon les normes du président russe.

M. Nehammer a répété qu’il espérait contribuer à mettre fin au conflit ou à améliorer la situation de la population civile ukrainienne assiégée, notamment par la mise en place de couloirs humanitaires. Il a peu parlé de la réponse de Poutine.

“La conversation avec le président Poutine a été très directe, ouverte et dure”, a déclaré M. Nehammer dans le communiqué.

Visiblement ému par les conversations téléphoniques avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy, le chancelier autrichien s’est rendu en Ukraine samedi pour manifester son soutien à Kiev. Il aussi déclaré qu’il estimait qu’il était de son devoir de rencontrer M. Poutine afin de “ne négliger aucune piste” dans la recherche d’une fin au conflit ou d’améliorations humanitaires.

Mon message le plus important à Poutine était que cette guerre doit enfin prendre fin, car dans une guerre, il n’y a que des perdants des deux côtés“, a-t-il déclaré dans le communiqué.

Latest news
Related news