La domestication a fait rétrécir le cerveau des chats

Des chercheurs viennent de faire une découverte concernant nos chers félins : la domestication des chats a fait rétrécir leur cerveau.

C’est désormais prouvé ! La domestication des chats, entamée il y a 10 000 ans, a rétréci leurs cerveaux. C’est la conclusion de chercheurs qui ont étudié la taille des crânes de chats domestiques et de chats sauvages d’Europe et d’Afrique.  «Nos données indiquent que les chats domestiques ont des volumes crâniens plus petits par rapport aux chats sauvages européens et aux ancêtres sauvages des chats domestiques, les chats sauvages africains, ce qui confirme des résultats plus anciens», expliquent ces derniers.

L’une des hypothèses avancée par l’équipe pour expliquer ce changement serait que la sélection naturelle en faveur de la docilité lors de la domestication aurait provoqué une baisse de production des cellules de la crête neurale chez les animaux.

Les scientifiques relativisent tout de même les résultats de leur recherche. Selon eux, il faudrait recueillir davantage de données sur un plus grand nombre d’espèces pour comprendre pleinement l’effet de la domestication sur les chats et notamment sur la taille de leur cerveau. Les informations recueillies jusqu’à présent restent limitées. 

Latest news
Related news