La F1 débarque en Arabie saoudite sur un circuit ultra-rapide

Construit dans un temps record, le circuit urbain de Djeddah se présente comme très rapide et sinueux. Une configuration qui pourrait apporter son lot de surprises dans une course potentiellement décisive dans l’attribution du titre. 

Après les craintes (justifiées ou non) concernant les retards pris dans les travaux, le circuit de Djeddah est finalement prêt à accueillir pour la première fois la Formule 1 en Arabie saoudite. Un tracé urbain construit en 8 mois seulement sur la corniche de la deuxième ville du royaume (3 400 000 habitants), véritable capitale économique du pays. Spectaculaire de par sa forme en trombone, il est le deuxième plus long du calendrier (6,175km), quelques 800m de moins par rapport à Spa-Francorchamps. 

Avec 27 virages (16 à gauche, 11 à droite) dont certains ultra-rapides et en aveugle, le circuit saoudien ne manque pas de piment, tout en sachant que selon les estimations 79% du tour devrait être effectué à la pleine charge moteur par les monoplaces. Des vitesses rapides (environ 322km/h max) dans un environnement urbain qui font craindre également des incidents en course, et donc une très grande probabilité de voir la Safety car sortir en piste. 

Avant-dernier round

Disputé de nuit comme ses homologues moyens-orientaux type Qatar, Bahreïn et Abu Dhabi, ce premier GP d’Arabie saoudite de l’histoire pourrait aussi se montrer décisif dans l’attribution du titre de champion du monde. Si Max Verstappen inscrit 18 points de plus que Lewis Hamilton il sera titré officiellement avant le dernier GP à Yas Marina. Un scénario tout de même difficile à envisager notamment au vue des caractéristiques du circuit saoudien, logiquement plus favorable à Mercedes, d’autant plus que son as britannique retrouvera ce week-end le moteur qu’il a utilisé au Brésil dans ses folles remontées. 

Cela faisait en tout cas bien longtemps que le suspense n’était pas aussi grand à seulement deux courses de la fin de saison. Outre le titre pilote, celui des constructeurs est également très disputé, avec seulement cinq petits points d’avance pour Mercedes sur Red Bull. Le week-end devrait également être marqué par de nombreux hommages à Sir Frank Williams, disparu dimanche dernier à l’âge de 79 ans. 

Latest news
Related news