La Nouvelle Zélande planifie le bannissement de la cigarette

La Nouvelle-Zélande interdira la vente de tabac pour la prochaine génération, dans le but d’éliminer progressivement le tabagisme.

Toute personne née après 2008 ne pourra acheter de cigarettes ou de produits du tabac de son vivant, en vertu d’une loi qui devrait être promulguée l’année prochaine. “Nous voulons nous assurer que les jeunes ne commencent jamais à fumer”, a déclaré la ministre de la Santé, le Dr Ayesha Verall.

Cette décision fait partie d’une vaste répression contre le tabagisme annoncée jeudi par le ministère néo-zélandais de la Santé. Les médecins et autres experts de la santé du pays ont salué les réformes “de pointe”, qui réduiront l’accès au tabac et limiteront les niveaux de nicotine dans les cigarettes. “Cela aidera les gens à arrêter de fumer ou à passer à des produits moins nocifs, et rendra beaucoup moins probable que les jeunes deviennent accros à la nicotine”, a déclaré le professeur Janet Hook de l’Université d’Otago.

La peur du marché noir

La répression a suscité des réactions mitigées. Si certains ont salué cette initiative, d’autres ont aussi critiqué cette décision, qui pourrait selon eux créer un marché noir pour le tabac. Une inquiétude reconnue par le ministère de la Santé, qui note que “les douanes auront besoin de plus de ressources pour appliquer le contrôle aux frontières”. “C’est 100% théorie et 0% substance”, a déclaré Sunny Kaushal, président du Dairy and Business Owners Group, un groupe de pression pour les magasins de proximité locaux, au site d’information de la Nouvelle-Zélande Stuff. “Il va y avoir une vague de criminalité. Les gangs et les criminels combleront le vide”.

Latest news
Related news