L’Amicale Steinsel décroche le graal !

Dans un 5e match à sens unique où les coéquipiers de Bobby Melcher se sont baladés, l’Amicale Steinsel s’impose 87-68 et remporte le championnat au terme d’une finale incroyable. Dudelange est passé à côté, mais peut être fier de son parcours après une saison éprouvante et mouvementée.

Il n’y a pas eu photo ce soir lors du 5e et dernier match de cette finale haletante : dans une ambiance de folie au gymnase Alain Marchetti, l’Amicale Steinsel a dominé son sujet de la tête et des épaules et s’est imposé 87-68 face à Dudelange, qui est passé à côté. La bande d’Etienne Louvrier est sacrée championne au bout d’une saison complètement dingue !

Bobby Melcher dans un grand soir

Et tout s’est joué dès la première mi-temps. Les Steinselois ont entendu les consignes de leur coach de jouer plus collectif et ont retenu les leçons des matchs précédents. Le ballon circule vite, tout le monde le touche… et Bobby Melcher est dans un grand soir ! Le meneur de l’Amicale enchaîne les tirs à trois points dans le premier quart-temps. En face, au contraire, les échecs au shoot se multiplient et les Dudelangeois sont très perturbés par la défense agressive de l’adversaire. Comme sur cette action où Taylor est complètement pris en tenaille par plusieurs joueurs et ne parvient pas à marquer… Le début de match du T71 est apocalyptique, si bien qu’à la fin du premier quart-temps, on est en déjà à 19 points d’écart sur le score de 34-15.

19 points d’avance à la mi-temps

Et les choses ne vont pas s’arranger ! Surtout que du côté de Steinsel, tout le monde participe à la fête. Medetot avait déjà marqué à trois points, Kurevevic s’y met à deux reprises ! Toute l’équipe est sur un nuage quand, en face, rien ne va, rien ne passe. Seul le capitaine courage, Kevin Moura (21 points), parvient à exister dans ce premier acte. La réussite de l’Amicale est tellement insolente que sur une énième défense énorme et un beau contre, Jarvis Williams se permet de venir chambrer le kop de Dudelange… La mi-temps arrive et Steinsel mène 54-36, 18 points d’écart. Bobby Melcher en est déjà à 19 points, Williams à 15, alors qu’en face, Kalmes et Moura sauvent les meubles avec 11 points chacun. Il faut dire que jusqu’ici, le T71 n’est pas aidé par ses américains, totalement transparents (Taylor 6 points et Greenwood, 4).

Une défense de fer, Williams s’envole

Les Dudelangeois vont bien tenter de revenir en deuxième mi-temps. Mais la défense adverse est toujours aussi rude et Jarvis Williams décide en plus de sortir le grand jeu pour finir le match à 37 points. Jordan Dallas réalise un match énorme dans son registre, avec 13 rebonds. Bobby Melcher en réalise 11 (et 23 points). Le match est verrouillé, le T71 n’y arrive pas, ne trouve pas la clé, même si Taylor se réveille (21 points). Symbole de cette impuissance et de cette frustration, Tom Schumacher est intenable sur le banc, vitupérant un moment contre les arbitres, jugeant leurs décisions injustes…

Mais rien ne changera. L’Amicale Steinsel est au-dessus ce soir, inarrêtable. Les protégés de Louvrier poursuivent leur récital jusqu’au bout et s’envolent vers le titre de champion ! Outsider, invité surprise en début de playoffs, ils auront balayé tous les poids-lourds sur leur passage. Le T71 aura eu le mérite de se hisser jusqu’à cette finale magnifique et disputée après une saison galère. Les champions peuvent être fiers ce soir, les perdants aussi.

Latest news
Related news