Le Fola frustre Hostert (2-3)

Le Fola s’est montré ultra-réaliste pour prendre les trois points face à une équipe de Hostert accrocheuse et pleine d’envie, qui pourra regretter sa domination stérile en première mi-temps.

C’est la force des grandes équipes : il ne leur en faut pas beaucoup pour tuer cliniquement un match. C’est ce que s’est appliqué à faire le Fola cette après-midi, sur le terrain de Hostert, qui pourra nourrir de gros regrets. Les hommes de Grandjean ont calmé les espoirs des locaux en six petites minutes exactement, au retour des vestiaires, sur quasiment leurs deux vraies premières grosses occasions de la partie : d’abord à la 48e minute, Ndy Assembe sort de ses cages sur un corner, mais ne parvient pas à se saisir complètement du ballon. Delgado se jette pour le pousser du bout du pied au fond des filets, 1-0 pour le Fola. Six minutes plus tard donc, un défenseur de Hostert dégage de la tête un bon centre… mais Mustafic réalise une superbe reprise de volée à l’entrée de la surface et surprend Ndy Assembe. 2-0, terminé, bonsoir.

3-0 à la 65e minute

Et ce scénario laissera peut-être longtemps des regrets aux joueurs de Henri Bossi, car ces derniers avaient réalisé une belle et solide première mi-temps, montrant de l’envie, tenant le ballon et se créant les occasions les plus franches. Comme à la 14e minute, où Muric, bien lancé dans la profondeur, se retrouve seul face à Cabral, à l’entrée de la surface… mais sa frappe passe largement au-dessus. A la 26e minute, Muric encore lui, hérite du ballon sur la droite, l’attaquant tente alors une frappe enroulée du pied gauche, sur laquelle Cabral est obligé de se détendre pour détourner en corner. A la 45e, Muric toujours se joue de la défense et tente une frappe contrée par un défenseur, les joueurs de Hostert réclament une main, l’arbitre juge qu’il n’y a rien. Pendant ce temps, les Eschois s’étaient fait discrets, excepté cette frappe de Mustafic à la 43e minute, captée sans difficulté par le gardien de Hostert.

Hostert ne lâche rien et entretient l’espoir

Mais les vert et blanc avaient certainement laissé passer leur chance en ne concrétisant pas cette domination pendant 45 minutes et se sont faits punir par des Eschois sans pitié et impressionnants de réalisme. Les candidats au titre vont même pousser la démonstration de de sang-froid en inscrivant un troisième but à la 65e minute : Grisez déborde sur le côté gauche et réalise une sorte de centre-tir qui étonne tout le monde et termine sa course dans le filet opposé de Ndy Assembé ! 3-0, on se dit alors que la messe est dite.

Mais Hostert ne va rien lâcher malgré cet écart et continuer d’attaquer. Les tentatives de Trani à la 73e et 74e minutes ne rentrent pas. Et l’obstination va payer ! A la 85e minute, Sacras délivre une superbe passe en profondeur pour Lusala, qui dribble Cabral et l’ajuste du gauche pour réduire le score, 1-2. Deux minutes plus tard, Steinmetz récupère un bon ballon sur la droite de la surface et transmet le ballon aux 6m à Trani, qui n’a plus qu’à le pousser dans le but, 2-3 ! L’espoir renaît alors et Hostert va y croire jusqu’au bout : à la 94e, Trani a un bon coup-franc à 25m plein axe… mais sa frappe est contrée par le mur.

Le score en reste là, le Fola repart avec trois points précieux dans la course à l’Europe (le titre sera difficile à atteindre, le F91 s’étant imposé 1-0 contre le Swift). Hostert méritait sûrement mieux aujourd’hui et devra batailler dur jusqu’au bout pour obtenir son salut et garder sa place en BGL Ligue. Les joueurs de Bossi ont montré qu’ils avaient l’envie et des qualités… Il faudra moins gâcher pour se sauver.

Latest news
Related news