Luxembourg – Turquie : les notes du match

Ils ne sont pas passés à côté de leur match, loin de là. Mais les Roud Leiwen ont pêché dans les deux zones, donnant deux buts et ne faisant pas toujours les bons choix dans la surface adverse. Insufissant pour espérer gêner une nation telle que la Turquie.

Anthony Moris : 8 : Peut-on encaisser deux buts et avoir une note de 8 ? Selon nous, oui. Claquettes, parades, sorties, et forte présence, le portier de l’Union Saint Gilloise est même passé proche d’arrêter le penalty adverse. Il ne peut absolument rien sur les deux buts. Cruel, mais match plein sur lequel il ne peut rien se reprocher.

Marvin Martins : 5 : Une première mi-temps extrêmement compliquée, parfaitement symbolisée par cette passe en arrière complètement ratée qui offre le corner du premier but. Il a essayé de plus peser en seconde période, mais n’a jamais réussi à prendre le dessus.

Maxime Chanot : 7 : Le défenseur de New York a été extrêmement solide dans son rôle de taulier, n’hésitant pas à haranguer et rouspéter ses partenaires. Il ne peut pas faire grand chose sur les deux buts encaissés, et n’a pas particulièrement été pris à défaut.

Mica Pinto : 6 : Assez discret le long de la rencontre, le joueur de Rotterdam n’a jamais vraiment réussi à faire la différence sur son côté gauche , tout en réussissant à contenir dans l’ensemble Under.

Carlson : 6 : Il aurait fondamentalement mérité mieux tant il aura, par son envie, sauvé sa défense à plusieurs reprises. Mais sa perte de balle grossière sur le second but vient ternir une performance jusque-là solide.

Olesen : 7 : En à peine quelques matchs, le couteau suisse a su se faire une place au sein de la sélection. Fou d’envie, plutôt juste techniquement et résolument offensif, il a été le point fort de la première période. Remplacé à la mi-temps par Sebastien Thill (5), qui a eu beaucoup de déchets, mais a tout de même  tenté.

Leandro Barreiro : 5 : Il n’a pas eu l’impact habituel, visiblement bousculé par l’intensité physique adverse. Le milieu n’a pas non plus réussi à se projeter vers l’avant, mais aura comme toujours, couru pour quatre. Une main grossière sur le penalty qui ternit logiquement sa performance.

Christopher Martins : 6 : Il a tenté de casser les lignes à quelques occasions, et s’est donné, comme toujours. Le métronome a fait un match correct, ce qui, au vu de ce qu’on attend de lui, n’aura aujourd’hui pas été suffisant. Remplacé par Omosanya, qui n’aura absolument pas pesé sur la rencontre.

Danel Sinani : 6 : Une première mi-temps où on ne l’a que très peu vu. Une seconde où il aura plus orienté le jeu offensif des Roud Leiwen, sans pour autant jamais réussir à se mettre dans une situation idéale. Il a aussi terminé dans une position de milieu défensif particulièrement dure à comprendre.

Yvandro Borges 5 : On attend d’un ailier qu’il élimine, perturbe, et provoque. Cela n’aura pas été le cas dans cette rencontre pour le jeune joueur, particulièrement muselé. Remplacé par Vincent Thill, qui aura fait une entrée très intéressante, même si certains ballons auraient pu être lachés un peu plus tôt.

Gerson Rodrigues : 6 : De l’envie, indubitablement. Des percées qui ont payé, c’est certain. Mais le numéro 10 a pêché dans ses derniers gestes, ne faisant pas toujours le bon choix. Rageant.

Latest news
Related news