Nombreux morts et blessés : le Kazakhstan s’embrase

Les événements dégénèrent au Kazakhstan après la hausse du prix du gaz et le plafonnement des prix du carburant annoncé par le gouvernement : plus d’un millier de personnes ont été blessées, dix-huit policiers sont morts.

La situation a subitement pris une tournure dramatique au Kazakhstan, où les manifestations se sont multipliées suite à la hausse du prix du gaz et à l’annonce du plafonnement des prix du carburant par le gouvernement. Selon l’agence Tass, des soldats ont tiré sur des manifestants et des voitures sur la place centrale d’Almaty. Mercredi, des centaines de manifestants avaient pris d’assaut la mairie de la plus grande ville du pays. Dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs manifestants ont été tués par les forces de l’ordre. Et à l’heure actuelle, plus d’un millier ont déjà été blessés.

Parmi les policiers, 700 d’entre eux ont été blessés, dix-huit sont morts dont deux ont été retrouvés décapités selon les agences de presse locales. Ce jeudi, Internet ne fonctionnait quasiment plus et coupait les habitants du pays du reste du monde. Les aéroports du pays étaient également à l’arrêt. La Russie et ses alliés ont annoncé l’envoi d’un premier contingent de forces de maintien de la paix.

Latest news
Related news