Partygate à Downing Street : Boris Johnson s’excuse

Le Premier ministre britannique s’est excusé pour avoir participé à une fête à Downing Street en plein confinement, en mai 2020. De nombreuses personnalités politiques, même au sein de son propre parti, réclament sa démission.

Il a fini par avouer et le reconnaître après les révélations de la presse : Boris Johnson, le Premier ministre britannique, a bien participé à une fête à Downing Street, le 20 mai 2020, en plein confinement. Il s’est justifié en précisant qu’il pensait assister à “une simple réunion de travail”.

Les réactions ne se sont pas faites attendre, à commencer par le chef de l’opposition travailliste, Keir Starmer, qui a déclaré : “Sa défense qui consiste à dire qu’il ne savait pas qu’il était à une fête est tellement ridicule que c’est en fait insultant pour le public britannique. Aura-t-il maintenant la décence de démissionner?” Les indépendantistes écossais du SNP et les libéraux-démocrates se sont joints aux critiques pour réclamer la démission du Premier ministre.

Même dans son propre camp les voix s’élèvent pour exiger son départ. “La question n’est pas de savoir si le Premier ministre va partir, mais quand”, aurait ainsi asséné le ministre des Finances Rishi Sunak selon un député interrogé par le Guardian. Rishi Sunak est d’ailleurs pressenti, au sein du parti, pour prendre la relève de Boris Johnson. 

Depuis ces révélations, la cote de popularité du leader britannique artisan du Brexit ne cesse de chuter.

Latest news
Related news