Promotion d’Honneur : Mondercange et Weiler la Tour au caractère !

La quatorzième journée de Promotion d’Honneur aura été riche en enseignements (et en buts… 39 au total). Après un coup de frein la semaine dernière, Mondercange est reparti de l’avant en s’imposant 1-0 contre Junglinster, alors qu’ils ont dû jouer à dix pendant presque l’entièreté du match. Au terme d’un match totalement fou, Weiler-la-Tour a enchaîné face à Rumelange un troisième succès en huit jours. Dans le bas de tableau, l’US Esch et Schifflange réalisent la bonne opération.

Weiler-la-Tour renverse Rumelange

Avec un pénalty concédé dans les premières minutes et converti par Bryan Gomes, suivi d’un but de son ancien joueur Borges qui poussait au fond un ballon qui trainait dans le petit rectangle, Weiler-la-Tour n’a pas commencé son match de la meilleure des manières. Peu avant la mi-temps, Dragolovcanin profitait d’une mauvaise sortie du portier local sur un corner de Lamotte pour réduire l’écart. Le score au Dieltchen était de 1-2 au repos. Le score évoluait à 1-3 à la reprise avec un nouveau but de Bryan Gomes qui profitait d’une faute d’alignement de la défense locale.

Mais malgré ce déficit de deux buts, les hommes d’Andrea Fiorani n’ont pas baissé les bras. En seulement dix minutes, ils sont parvenus à inverser totalement cette rencontre en trouvant par trois fois le chemin des filets. Le dénominateur commun de ces trois buts est simple à trouver. Il s’agit de phases arrêtées, excellement bien bottées par Lamotte qui a trouvé dans l’ordre Dervisevic (74e), Kaylesiz (81e) et Henrique Gomes (84e). « Ça faisait longtemps qu’on n’avait plus marqué sur coup de pied arrêté. C’est ce que le coach avait dit avant le match, et du coup je me suis dit qu’il serait peut-être temps que je mette un peu des bons ballons. Mais moi personnellement, à part les quatre passes qui sauvent un peu mon match, je n’ai pas été à la hauteur, et je pense que c’est pareil pour toute l’équipe », relatait le quadruple passeur avant de louer le jeu de Rumelange. « On a joué contre une superbe équipe de Rumelange. C’est pour moi une des meilleures équipes du championnat. Au niveau de la qualité et du football qu’ils proposent, je trouve que c’est vraiment intéressant. Je pense que le match vu des tribunes devait être assez fantastique au niveau émotionnel. »

Grâce à cette victoire, les Yellow Boys reviennent à hauteur de leurs adversaires du jour, avec 25 unités. Ils sont devancés de deux points par Mondercange qui s’est imposé au caractère, malgré une infériorité numérique de plus de 85 minutes, 1-0 face à Junglinster. La compétition est toujours dominée par Käerjeng qui a pris le dessus 3-1 sur Bissen.

Schifflange fidèle à lui-même, mais victorieux

Pour la troisième fois en quatre matchs durant ce mois de novembre, Schifflange a mené de deux buts, avant de concéder deux buts. À la différence de la semaine dernière (2-2 contre Käerjeng) pourtant, Schifflange s’est imposé cette fois-ci à Mersch, 2-3. L’équipe locale, coachée par Paul Hunnewald, aura néanmoins quelques regrets à l’issue de cette rencontre : « Revenir à 2-2 était tout à fait mérité. On a montré une très bonne mentalité. Le score était de 1-2 la mi-temps et j’ai dit à mes joueurs qu’on était bien dans le match et qu’on allait renverser la vapeur. Malheureusement, on rate deux très grosses occasions et on encaisse en toute fin de match sur une erreur individuelle de notre gardien. » L’entraîneur du Marisca voulait quand même souligner le positif : « Aujourd’hui, on a fait notre meilleur match depuis des semaines. On a fait un bon match contre une bonne équipe de Schifflange qui a beaucoup de qualités offensives. Je crois en mon équipe et on ne va pas abdiquer. » 

Ce résultat a des conséquences importantes au classement, puisqu’il permet aux équipes du bas de tableau de se rapprocher du Marisca. Mersch pointe en 11e position avec 16 points et ne compte plus que trois unités d’avance sur l’adversaire du jour. L’US Esch, 13e, vainqueur 4-2 de Berbourg, compte le même nombre de points que Schifflange. À seulement un point de ce duo, on retrouve Canach (défait 3-2 à Mamer) et Steinsel (auteur d’un nul 2-2 à Medernach) qui sont toujours dans le coup ; à la différence de Mertert-Wasserbillig (défait 2-5 par Bettembourg) qui est désormais certain de terminer le premier tour en tant que lanterne rouge.

Les brèves

Miguel Varela (Buteur pour l’US Esch) : « Avec tout le respect que j’ai pour Berbourg, c’était un match facile pour nous aujourd’hui. On a dominé du début jusqu’à la fin, même s’ils ont marqué tôt dans la rencontre.  Le match s’est terminé sur 4-2, mais on avait les occasions pour marquer plus. C’était jusqu’à présent notre meilleur match de la saison. Nous allons tous beaucoup travailler individuellement pour être l’équipe du second tour ! » Esch 4-2 Berbourg.

Mickael Jager (Double buteur pour le FC Mamer 32) : « Le score est logique, mais le match était très compliqué. Comme sur les derniers matchs, on ne se rend pas la tâche facile, parce qu’on mène souvent au score, mais on se fait peur derrière et on se fait sanctionner assez sévèrement. On était dans une phase qui n’était pas mauvaise en termes d’engagement, de jeu et de volonté, mais en termes de points, on n’avançait pas. C’était un match charnière pour se relancer et enfin on a su tenir un score. » Mamer 3-2 Canach.

Roni Souto (Entraîneur de la Jeunesse Junglinster) : « On a joué contre une bonne équipe, il faut dire la vérité. Mais quand on considère que l’adversaire a très rapidement été à dix, je pense qu’on aurait pu faire beaucoup mieux, surtout au niveau offensif. On a eu les occasions pour marquer, mais finalement, on perd sur une erreur de notre part où on concède un pénalty à l’adversaire. Après, voilà, c’est à nous à continuer à travailler pour aller de l’avant. » Mondercange 1-0 Junglinster.

Jeoffrey de Oliveira (Double buteur pour le FC Blo-Wäiss Medernach) : « Oui, je marque deux buts grâce à de bons services de mes coéquipiers. C’était un match équilibré, les deux équipes avaient leurs occasions, mais on en avait le contrôle. On a certainement eu les plus belles occasions, moi-même, j’en rate deux. Malheureusement, on a un instant manqué de concentration et ils ont pu égaliser à dix minutes du terme. Je pense qu’on aurait mérité un meilleur sort. Il va falloir se remettre au travail. » Medernach 2-2 Steinsel.

Le match à ne pas manquer : Schifflange – US Esch

Dans le cadre de la dernière journée du premier tour, avant une pause hivernale de plus de deux mois, Schifflange recevra l’US Esch dans ce qui constituera le véritable choc de bas de classement. Les deux équipes possèdent 13 points et auront à cœur de terminer leur première partie de saison de la meilleure des manières, d’autant plus que le vainqueur de ce duel passera l’hiver hors de la zone rouge. Schifflange – US Esch sera certainement un match clé de cette saison.

Andy Foyen

Latest news
Related news