Québec : les non-vaccinés contre le COVID-19 bientôt taxés

Le gouvernement a annoncé instauré une taxe contre les membres de la population qui continuent de refuser la vaccination, ce sans justification médicale.

Alors que la nouvelle vague a heurté de plein fouet le Canada comme une grande partie du monde occidental, la province française du pays a décidé de sévir. 10 % de la population adulte du Québec n’est pas vaccinée contre la COVID-19, a déclaré le premier ministre François Legault. Les non vaccinés, cependant, représentent la moitié de tous les lits de soins intensifs de la province, a t’il continué.

Le premier ministre a annoncé lors d’une allocution qu’ils seront taxés d’un montant « important » pour la pression qu’ils mettent sur le système de santé.

« Toutes les personnes qui ne sont pas vaccinées pour des raisons non médicales devront payer une contribution », a t-il déclaré. “Je pense qu’en ce moment c’est une question d’équité pour les 90 % de la population qui ont fait des sacrifices”, a continué le premier ministre. « Je pense que nous leur devons ce genre de mesure », a-t-il déclaré.

Le premier ministre n’a pas précisé à combien s’élèverait la « contribution », mais a déclaré qu’elle serait « importante ». Cette décision intervient alors que la polarisation de la population fait rage, entre les vaccinés qui estiment que leurs sacrifices sont gâchés par ceux qui refusent de s’y soumettre, et ces derniers qui sont persuadés qu’au vu de la nouvelle vague, la vaccination est un échec.

Selon le site Web de la province, il y a eu 8 710 nouveaux cas au cours de la dernière journée avec 62 nouveaux décès. Il y a actuellement 2 742 hospitalisations avec 255 personnes en soins intensifs. Si les hôpitaux ne sont pas encore dépassés, cette trajectoire pourrait vite devenir ingérable en cas de montée des cas.

Selon The Globe and Mail, le Québec sera la première province canadienne à imposer une pénalité financière aux non vaccinés.

Latest news
Related news