Racing-Differdange : la coupe à moitié pleine

Le Racing, poussif en championnat depuis la reprise, veut profiter de ce 8e de finale de coupe face à Differdange pour engranger de la confiance et poursuivre sa route dans une compétition qui fait partie des objectifs du club. En face, les joueurs de Pedro Resende restent sur une belle dynamique en BGL Ligue et, s’ils joueront ce match à fond, n’en font pas pour autant une obsession.

Le Racing et le FC Differdange ne se lâchent plus ! En BGL Ligue, les deux clubs sont au coude à coude dans la course pour les places européennes, Differdange, 5e, devançant le club de la capitale de trois petits points. Et pour ajouter un peu de piment dans ce duel à distance, ils se retrouvent ce soir pour un 8e de finale de coupe du Luxembourg qui ne manque pas d’intérêt. 

« C’est toujours quelque chose de spécial »

En championnat, le groupe de Jeff Saibene marque que le pas depuis la resprise, enchaînant les matchs nuls, et stagne au classement. « On a rencontré énormément de problèmes de santé au sein de l’effectif. Pokar, Simon, Holter qui se blessent, Omrani, suspendu, qui a raté sept matchs en tout. C’est tout notre axe central qui a été amputé et on parle de joueurs qui ne se remplacent pas comme ça. Cela explique en partie notre manque de stabilité en ce moment », explique le coach des ciel et blanc. « Après on ne perd pas, tout en jouant le Progrès, Dudelange… Contre Pétange, on aurait pu faire mieux. » Ce match de coupe tombe quoi qu’il en soit à point pour s’aérer la tête et se focaliser sur un autre challenge excitant : « Cette compétition, c’est toujours quelque chose de spécial. Toutes les équipes sont très motivées, comme nous d’ailleurs. Il s’agit d’un objectif pour le club et, avec nos moyens, on fera tout pour se qualifier », annonce Jeff Saibene. Son principal buteur, Yann Mabella, est sur la même longueur d’ondes : « On veut aller le plus loin possible, c’est important pour nous. »

« Jouer contre le Racing est toujours compliqué »

En face, et avant la courte défaite contre le leader le week-end dernier, Differdange restait sur une très bonne dynamique et trois victoires consécutives. Une équipe en forme, qui a fini par s’inviter dans la course à l’Europe grâce à ses résultats positifs depuis la reprise. Alors dans quel état d’esprit les joueurs de Pedro Resende se déplaceront-ils au stade Achille Hammerel ce soir pour ce 8e de finale de coupe ? « Ce n’est pas plus une priorité que le championnat. La différence, c’est qu’en coupe, une fois que tu perds, tu es dehors. En championnat, il reste encore sept matchs, donc même s’il y a un petit contre-temps, il y a toujours la possibilité de récupérer des points. Le match de demain sera très important, mais celui de dimanche face à la Jeunesse le sera tout autant », relativise le coach. Tout en précisant qu’il s’attend à une vraie bataille sur le terrain : « Le Racing est l’une des meilleures équipes du championnat et compte des joueurs qui ont beaucoup de qualité, d’expérience et avec un bon entraineur, qui a déjà prouvé dans le monde professionnel. Jouer contre le Racing est toujours compliqué, et ce match sera très serré. »

« Soit ça passe, soit ça casse…»

Jeff Saibene, lui aussi, pense que la victoire se jouera dans un mouchoir de poche : « C’est un match de coupe, c’est du 50-50. Les deux équipes sont à peu près du même niveau à la base, même s’ils sont dans une phase un peu plus euphorique que nous en ce moment. » Yann Mabella s’attend également à une lutte acharnée : « Cela va se jouer sur des détails. Ils sont sur une bonne série en championnat. Soit ça passe, soit ça casse… A nous de faire le match qu’il faut. » Du côté de Differdange et de Pedro Resende, on se méfie également : « C’est une équipe qui joue toujours pour les premières places du championnat, qui est très forte physiquement, et même dans les matchs où ils ne sont pas au mieux, ils peuvent faire la différence à tout moment. »

La bagarre promet d’être belle avec, en fond, l’enjeu d’une place en quart de finale d’une coupe qu’on a envie de voir, surtout du côté du Racing, à moitié pleine.

Latest news
Related news