TikTok et la santé mentale des enfants : une enquête ouverte aux Etats-Unis

Huits Etats américains ont décidé de lancer une enquêtes sur les algorithmes et les méthodes de TikTok, soupçonnés d’encourager les jeunes usagers à passer toujours plus de temps sur l’application.

On ne plaisante pas avec la santé mentale de nos chères têtes blondes ! Aux Etats-Unis, huit Etats américains ont annoncé, mercredi 2 mars, lancer une enquête sur le réseau social TikTok, qui diffuse des vidéos de quelques dizaines de secondes, musicales ou parodiques, dont le contenu varie en fonction des goûts et des préférences des utilisateurs.

Car TikTok est de plus en plus soupçonné et accusé de nuire à la santé mentale des enfants et des jeunes adultes qui l’utilisent. Les algorithmes et les méthodes marketing mis en place par la société sont notamment pointés du doigt. Tout est visiblement fait pour que les utilisateurs de l’application y passent toujours plus de temps, réagissent aux contenus et interagissent avec les créateurs. Les Etats qui ont décidé de déclencher cette enquête sont la Californie, la Floride, le Kentucky, le Massachusetts, le Nebraska, le New Jersey, le Tennessee et le Vermont.

Peu d’espoir que les choses changent

« Nos enfants grandissent à l’ère des réseaux sociaux – et beaucoup ressentent le besoin de se mesurer à ces versions filtrées de la réalité qu’ils voient sur leur écran », a déclaré dans un communiqué Rob Bonta, le procureur général californien. « Nous savons que cela a des effets dévastateurs sur la santé mentale et le bien-être des enfants. Mais nous ne savons pas ce que les entreprises elles-mêmes savaient et depuis quand. »

Mais l’espoir que cette réaction judiciaire change quelque chose est faible selon plusieurs observateurs.« Je ne crois pas que TikTok ait beaucoup de raisons de s’inquiéter », a ainsi déclaré l’analyste Carolina Milanesi, de Creative Strategies. « Ils vont devoir faire le même numéro que Meta, c’est-à-dire détailler leurs fonctionnalités pour la sécurité », mais « cela ne va pas avoir d’effet sur les usages ».

Latest news
Related news